Un père tue son fils de 4 ans et se suicide aux Etats-Unis

·2 min de lecture

Un homme a été retrouvé mort à côté de son fils aux Etats-Unis la semaine dernière après un meurtre suivi d’un suicide. Ce jour-là, sa femme avait demandé une interdiction judiciaire contre son ex visant à l’empêcher de l’approcher.

Alison Kessler a essayé d’alerter les secours du danger qui planait au-dessus de sa tête et de celle de son fils, mais elle n’a pas été entendue. La semaine dernière, son ex-compagnon a été retrouvé mort avec leur fils, chez lui, à Fort Lauderdale, en Floride. La police a confirmé qu’il s’agissait d’un meurtre suivi d’un suicide. Le petit Greyson avait 4 ans et a été tué par balle. Le site CrimeOnline explique que les cadavres ont été découverts après que la mère a prévenu la police, vendredi, inquiète de ne pas avoir de nouvelles. Elle a demandé à des agents de se rendre sur place pour surveiller que tout allait bien. CBS Miami indique que le crime aurait eu lieu la veille.

Alison Kessler avait pourtant tout fait pour tenter d’obtenir de l’aide afin de protéger son enfant et elle-même. Tragique ironie du sort, le jour du meurtre, elle avait réclamé à la justice une interdiction visant à empêcher son ex de les approcher mais le juge lui avait refusé. «La pétitionnaire n'a pas allégué d'actes manifestes qui constitueraient de la violence domestique en vertu du Statut de la Floride», a-t-il expliqué. «Il y a eu tellement d’alertes de la part de John Stacey pour lesquelles on n’a rien fait malgré les témoignages d’Alison qui rapportait ses menaces et ses actes bizarres», a écrit la famille de la jeune femme dans un communiqué. «Cette tragédie aurait pu être évitée si des actions avaient été prises pour aider Alison et Greyson», est-il ajouté.

"Tu mérites de mourir"

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’homme aurait menacé la mère notamment par SMS. Dans l’un des messages, il aurait écrit : «Tu mérites que ta tête soit détachée de ton corps, et tu mérites de mourir. Mais je ne suis pas violent. Dieu se chargera de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles