Le père fondateur du tiramisu, Aldo Campeol, est mort

·2 min de lecture
Des parts de tiramisu. (photo d'illustration) (Photo: Mahesh Thiru / 500px via Getty Images)
Des parts de tiramisu. (photo d'illustration) (Photo: Mahesh Thiru / 500px via Getty Images)

DÉCÈS - Il était surnommé le “père du tiramisu” par les médias italiens. Le restaurateur Aldo Campeol est décédé à l’âge de 93 ans, rapporte la BBC ce dimanche 31 octobre.

Cet Italien était le propriétaire d’Alle Beccherie, un restaurant de Trévise où le célèbre dessert a été inventé par accident, lors de la fabrication de glace à la vanille, par sa femme Alba Campeol, ainsi que le chef Roberto Linguanotto.

Ce dernier a fait tomber du mascarpone dans un bol d’œufs et de sucre, et après avoir remarqué le goût agréable du mélange, en a parlé à la femme d’Aldo Campeol. Le duo a ensuite perfectionné le dessert en ajoutant des biscuits à la cuillère imbibés de café et en le saupoudrant de cacao.

Le dessert n’a jamais été breveté

Le plat a été ajouté à leur menu en 1972, mais n’a jamais été breveté par la famille. Il est depuis devenu un incontournable de la cuisine italienne, adapté par les chefs du monde entier.

Aujourd’hui, les variantes du tiramisu contiennent de l’alcool comme le rhum ou le marsala, mais la recette originale -certifiée par l’Académie italienne de cuisine en 2010- était sans alcool, car destinée aux enfants.

Le restaurant d’Aldo Campeol, qui a fermé en 2014, restait une institution dans l’histoire culinaire du pays.

Luca Zaia, gouverneur de la région de la Vénétie, fait partie de ceux qui lui ont rendu hommage, tweetant que la ville de Trévise avait ”(perdu) une étoile dans son histoire gastronomique et viticole”.

Également sur Le HuffPost:

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles