Le père d'Alexia Fouillot digne et satisfait : "La justice a compris notre douleur"

·1 min de lecture

Après l’annonce du verdict à l’issue du procès de Jonathann Daval condamné ce samedi 21 novembre à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme Alexia, la mère de la victime, Isabelle Fouillot a estimé qu’il s’agit d’une « très bonne décision », même si elle est plus clémente que les réquisitions de l’avocat général, Emmanuel Dupic qui avait demandé la perpétuité. « C'est exactement ce que nous espérions, à la hauteur de notre souffrance », a expliqué la mère d’Alexia Fouillot, avant de préciser que la famille va désormais tenter de se « reconstruire » et de « tourner la page ». Un point de vue partagé par son mari qui évoque la fin de « trois ans de combat très durs ».

« On est contents d’arriver au bout. La justice a bien fait son travail, a compris notre douleur et a compris le massacre d’Alexia en même temps », a déclaré le père d’Alexia Jean-Pierre Fouillot à l’issue du verdict. « On a hâte de se reposer », a commenté ensuite Stéphanie Gay, la sœur d’Alexia, « très contente que cette étape s’achève ». Les larmes aux yeux, la mère d’Alexia a ensuite dit espérer « qu’aucun Français ne l’oubliera ». Sur BFM TV, elle a évoqué un « soulagement » après la condamnation de son ancien gendre.

Leur projet après ce lourd procès est simple : se reposer et s’occuper de leurs petits-enfants. Lors de l’annonce du verdict, Jonathann Daval serait resté imperturbable. C’est sous escorte policière que celui qui a été jugé coupable du meurtre d’Alexia a quitté le tribunal de Vesoul (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laurent Ruquier : sa nouvelle et célèbre recrue pour Les Grosses Têtes le corrige déjà
Jonathann Daval condamné : "C'est une très bonne décision", la mère d'Alexia Fouillot s'est exprimée
Mélissa Theuriau : Léon et Lila à la maison, ce rare cliché de ses adorables enfants
Hypocrisie, rancœurs... Ce jour où Juan Carlos et la reine Sofia ont dû prendre sur eux pour Leonor
Flashback : ce drame vécu par Elizabeth II et qui l'a complètement dévastée