Père absent, mère dépressive, enfance traumatique… Dark Vador sur le divan du psy avant la journée mondiale de "Star Wars"

France 2
·1 min de lecture

"Dark Vador, c’est d’abord un petit enfant qui a eu une enfance traumatique, pourrait-on dire aujourd’hui. Il est esclave, n’a pas de père et vit avec une mère dépressive. Et de cette enfance blessée va naître un adolescent qui cherche une figure paternelle sans la trouver. Il rencontre sa propre violence et personne ne pose une limite à sa violence, personne n’arrive à le contenir, à l’aider à grandir… et il va basculer du côté obscur", explique le psychiatre Hughes Paris au magazine "20h30 le samedi" (replay).

"Pour moi, Dark Vador est un mélancolique. La mélancolie, ce n’est pas la dépression, la tristesse, le 'Je ne suis pas heureux aujourd'hui, la vie est une merde, etc.' Non, n’est quelqu’un qui est pris par des mouvements de fureur mélancolique. C’est quelque chose de fondamentalement brutal, profond", précise le co-auteur avec Hubert Stoecklin, du livre Star Wars au risque de la psychanalyse. Dark Vador, adolescent mélancolique ? (éd. Erès).

"George Lucas a créer un universel avec ce personnage"

Ce personnage voit donc tout en noir… mais avait-il vraiment le choix ? "Quelque soit l’enfance qu’il a eue… toute personne ayant eu la même enfance n’est pas fondée automatiquement à agir comme lui l’a fait, estime le philosophe Raphaël Enthoven. On n’est pas responsable des galères qu’on reçoit dans la vie, des coups qu’on prend dans la gueule… mais on est responsable de ce qu’on en fait."

Le psychiatre et psychanalyste Hughes Paris ajoute : "La force de George Lucas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi