Pâtisserie, boulangerie : comment savoir si tout est réellement "fait maison" ?

Elles sont partout derrière les vitrines d’une boulangerie ou d’une pâtisserie. L’inscription "fait maison" accompagne la plupart des produits. Si elles sont parfois le fruit d’un véritable travail du pâtissier, beaucoup de pâtisseries sont aussi des réalisations industrielles, achetées à bas prix. Il est difficile de distinguer le vrai du faux, surtout qu’il existe un vide juridique pour légiférer sur la question. "Pour les pâtisseries, c’est vrai qu’il n’y a pas de réglementation", reconnaît Dominique Anract, président de la confédération nationale de la boulangerie pâtisserie française. Le label "Boulanger de France" À l’inverse des pâtisseries, il existe un label "Boulanger de France". La journaliste de France Télévisions Dorothée Lachaud souligne que pour l’obtenir, "les artisans doivent respecter un cahier des charges très précis. D’abord, et c’est la base, pétrir et façonner entièrement les pains, les viennoiseries, les pâtisseries, les quiches et les sandwichs. Mais aussi choisir des circuits courts d’approvisionnement et veiller à la transmission de leur savoir-faire en formant des apprentis. (…) Des contrôles réguliers sont effectués pour être sûr que rien de surgelé ne sorte de leur four."