Pâques : des vacances chamboulées par le confinement

Les mesures de confinement instaurées en France modifient leurs plans. D'une ou deux semaines en avance, tous les Français partiront en vacances au même moment à Pâques. Un ajustement du calendrier qui n'arrange pas tout le monde, comme dans la zone B, dont fait partie Strasbourg (Bas-Rhin), où des parents avaient déjà posé leurs congés. "On va finalement devoir prendre chacun une semaine séparée pour s'occuper des enfants", explique une maman interrogée par France 2. Les professionnels du tourisme impactés À peine ouverts, il faut déjà baisser le rideau pour plusieurs commerces. "Dès lundi soir c'est fermé. À 19 heures, c'est fini", lamente Jean-Michel Gehin, propriétaire d'un camping à Bussang (Vosges). Un coup dur pour les professionnels du tourisme qui démarraient à peine la saison des beaux jours. Jeudi 1er avril, au lendemain de l'allocution présidentielle, Jean-Michel Gehin comptabilisait déjà 50 annulations. Des pertes qui pourraient atteindre jusqu'à 150 000 euros. Même constat pour Sébastien Meyer, loueur de VTT électrique dans la même commune : "L'activité va être réduite. Le rayon de 10 kilomètres, on est vite limités". L'un comme l'autre compte sur les ponts du mois de mai, pour réduire la voilure.