Pâques : des messes sous cloches

Gel hydroalcoolique et masque sur le nez. Le protocole à l'entrée des églises pour les messes de Pâques, dimanche 4 avril, était très strict. Pour autant, ils étaient nombreux à se presser aux portes des lieux, heureux de pouvoir fêter ce moment. "Nous avons pu célébrer la Semaine sainte, Pâques, avec la solennité habituelle", déclare, ravie, une fidèle à Lisieux (Calvados). Des aménagements nécessaires Chaque paroisse s'est adaptée. À Mantes-la-Jolie (Yvelines), le prêtre a veillé au protocole en réaménageant un peu son église. "Nous avons enlevé un rang sur deux. C'est ce qui nous est demandé par le gouvernement. Et puis des chaises sont interdites, sauf pour ceux qui sont de la même famille", précise le père Matthieu Williamson, prête à la collégiale. Pâques est après Noël, l'un des moments les plus importants du calendrier chrétien.