Un "Ovni" marin découvert en Australie

Céline Deluzarche, Journaliste

Constitué de millions de clones interconnectés, cet organisme marin appelé sinophore pourrait être le plus grand jamais observé. Il forme une spirale fantasmagorique de près de 120 mètres de long et pourrait être âgé de centaines d’années.

L’image semble tout droit sortie d’un épisode de la bande dessinée Les Mondes d'Aldébaran. L’étrange créature filmée par un drone sous-marin du Schmidt Ocean Institute (SCI) dans les eaux du Ningaloo Canyons au large des côtes australiennes, forme une spirale fantasmagorique au milieu du bleu électrique de l’océan.

Rien de surnaturel pourtant : cette spirale d’environ 15 mètres de diamètre est une Apolemia, un type de siphonophore, appartenant à un embranchement des cnidaires dont font également partie les méduses. Ces êtres marins sont constitués de milliers d’organismes nommés zooïdes et développés à partir du même œuf. Au fur et à mesure de leur gestation, ces clones multicellulaires se diversifient pour acquérir chacun une spécialité. Certains sont ainsi chargés de la reproduction, d’autres du déplacement de la colonie ou de la recherche de nourriture.
 

Une colonie de clones interconnectés

Mesurant entre quelques centimètres et plusieurs mètres, les sinophores évoluent au fil du temps et se transforment en permanence. Celui repéré par le Schmidt Ocean Institute, estimé à 120 mètres de long, pourrait être le plus long jamais observé, assure l’organisme sur Twitter. «La plupart des sinophores que j’ai pu observer mesuraient autour de 20 cm, voire un mètre. Mais je n’ai jamais vu un spécimen d’une telle taille», s’émerveille sur le réseau social Rebecca Helm, professeure assistante à l’université d’Asheville de Caroline du Nord (États-Unis).

Certains des clones spécialisés dans la capture de proies sont dotés de longues tentacules munies de franges, comme sur la photo ci-dessous. Ces franges urticantes agissent comme...

> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :