"Ouvrir la première quinzaine de mai", l'espoir "le plus fou" du patron du Parc Astérix

·1 min de lecture

C'est un secteur totalement à l'arrêt, comme tant d'autres, en raison des mesures prises pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 en France. Mais quand les parcs d'attractions pourront-ils rouvrir leurs portes ? Invité de La France bouge, mercredi sur Europe 1, le directeur général du Parc Astérix, Nicolas Kremer, a indiqué n'avoir "pas de calendrier" précis donné par les autorités. "Mon espoir le plus fou, c'est d'ouvrir la première quinzaine de mai", a-t-il toutefois affirmé. "Je sais que ça va être super compliqué, mais il faut rêver." 

>> Retrouvez toutes les émissions de La France bouge de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Se mettre en ordre de marche le plus rapidement possible"

En attendant, "le parc continue à vivre", assure son patron. "On a entièrement préparé les attractions pour une ouverture. On a des coûts fixes, qu'on soit ouverts ou fermés, qui sont extrêmement élevés. (…) Notre objectif, dès qu'on aura une date d'ouverture, c'est de se mettre en ordre de marche le plus rapidement possible." 

Concrètement, cela signifie surtout deux choses : prévenir le public de la réouverture - les dates à partir du 10 mai peuvent d'ores et déjà être réservées - et faire venir et former les saisonniers, qui constituent une grande partie de la main d'œuvre du parc. Deux tâches que Nicolas Kremer estime réalisables en deux semaines, à compter de l'officialisation de la date. 

150 à 200 postes toujours à pourvoir au sein du parc

Car en attendant ...


Lire la suite sur Europe1