"Ouvrez ou on défonce la porte" : échange musclé entre Bernard Tapie et la police

·1 min de lecture

Réveil mouvementé pour Bernard Tapie. Mercredi matin, l'homme d'affaires de 78 ans a vu débarquer une quinzaine de policiers devant la porte de son hôtel particulier à Paris, rue des Saints-Pères. Des policiers belges et français, accompagnés d'un magistrat, qui n'ont pas hésité à hausser le ton face à l'ex-ministre, pourtant diminué par son cancer : "Ouvrez ou on défonce la porte", aurait lancé le groupe de policiers, cité par Le Point. "Défoncez-la si vous voulez", aurait alors rétorqué l'ex-président de l'OM, fidèle à son tempérament malgré la maladie.

Même si les esprits se sont échauffés, tout est vite rentré dans les ordres : les policiers ont finalement pu pénétrer dans l'hôtel particulier pour y saisir des documents sur les comptes d'une filiale du groupe Bernard Tapie basée au Luxembourg. Attendu à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière où il est soigné pour son cancer, l'homme d'affaires a toutefois dû quitter son domicile et laisser son épouse Dominique, ainsi que sa fille et son gendre, accompagner les enquêteurs et répondre à leurs questions.

Malgré un accueil tendu, Bernard Tapie a finalement apprécié le comportement de l'escouade, toujours là à son retour de l'hôpital en début d'après-midi. "Je veux souligner l'humanité et la compréhension de ces policiers. Ils sont partis avec le matériel, ont copié ce qui les intéressait, mais, dans la soirée, ma fille a pu récupérer mon ordinateur", a-t-il confié au Point. Son ordinateur personnel contient en effet ses ordonnances (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Bernard de la Villardière : ses rares confidences sur sa vie de famille
Harry et Meghan incontrôlables : "Buckingham ne sait plus comment répondre"
Carla Bruni en thérapie depuis 17 ans : "Ça m'a sauvé la vie"
PHOTO - Le roi et la reine du Bhoutan si fiers de leur fils cadet qui fête son 1er anniversaire
"Terriblement déçu" : pourquoi Charles en veut vraiment à Meghan et Harry