Ouverture des coupes d'Europe de rugby : «Ça va finir par dégouter tout le monde»

Dès la saison prochaine, cinq équipes sud-africaines vont intégrer les coupes d’Europe de rugby. Si cela devrait attirer de plus en plus de spectateurs et permettre aux Européens de découvrir les stars sud-africaines du ballon ovale, ce n'est pas vraiment une bonne nouvelle pour l'éditorialiste Virginie Phulpin.

"Les supporters du Stade rochelais ont bien fait de se réunir à 35.000 sur le port pour fêter leurs champions d’Europe comme il se doit il y a quelques jours. Il fallait en profiter, parce que ce seront les derniers véritables champions d’Europe. On va pouvoir inventer le pendant inverse de la phrase culte de l’OM "à jamais les premiers". Là, c’est "à jamais les derniers".

"On dirait les pires penchants du foot"

La saison prochaine, je ne sais pas comment on appellera les vainqueurs, mais Champions d’Europe, ça n’ira plus. Champions Nord-Sud, champions du méridien de Greenwich peut-être. Même si ça ne colle pas tout à fait, ce sera plus exact que de parler d’Europe avec cinq équipes sud-africaines. Je dois être un peu réac, mais une coupe d’Europe, je trouve ça pas mal entre des clubs européens.

Et puis pourquoi dénaturer une compétition comme ça ? Alors oui, j’ai bien compris. Il s’agit d’attirer un nouveau public, d’internationaliser le rugby, de faire en sorte que le public européen voit plus souvent les stars sud-africaines championnes du monde en titre. Mais en fait, ça va surtout finir par dégoûter tout le monde ces petits arrangements avec les valeurs. On dira...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles