"Oussekine" : Disney+ met en ligne aujourd'hui la mini-série avec Sayyid El Alami et Kad Merad

Symbole des violences policières, l'affaire Malik Oussekine fait pour la première fois l'objet d'une mini-série, mise en ligne ce mercredi 11 mai sur Disney+. Celle-ci reviendra sur la mort de Malik Oussekine. Cet étudiant français d'origine algérienne de 22 ans a été tué à Paris dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986 sous les coups de policiers et laissé pour mort dans un hall d'immeuble, pendant des manifestations contre le projet de loi de réforme des universités porté par Alain Devaquet. La nuit du drame, Malik Oussekine revenait d'un concert de jazz à Saint-Germain-des-Prés.

"Le combat d'une famille"

"La mort d'un étudiant, un pays déchiré, le combat d'une famille", résumait la courte bande-annonce dévoilée 35 ans jour pour jour après les faits. Son réalisateur, Antoine Chevrollier ("Le bureau des légendes", "Baron noir"), a découvert le nom de Malik Oussekine "dans une chanson de la bande-son de 'La Haine', de Mathieu Kassovitz. Le groupe Assassin rappait ce refrain : 'L'État assassine, un exemple : Malik Oussekine'", se remémore-t-il auprès de "Téléobs". Il a donc choisi de raconter "cette page sombre de notre roman national" mais à travers le regard de la famille de Malik Oussekine.

Les critiques sont élogieuses. "Grâce à un important travail de recherches, les propos sont retranscrits quasiment au mot près et la famille Oussekine a largement pris part à la création, ce qui donne une authenticité inédite à la...

Lire la suite


À lire aussi

"Oussekine" : Disney+ dévoile la bande-annonce de sa future série française avec Kad Merad
Séries, documentaires, concerts : France Télévisions met en ligne 100 heures de programmes pour revivre 2019
"Le temps est assassin" : Jenifer au cast de la mini-série de TF1, adaptée du roman de Michel Bussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles