Ousmane Diagana : « La Banque mondiale sera au service des États »

·1 min de lecture
Pour Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, l'institution de Bretton Woods entend travailler avec les États en améliorant l'adaptation de ses programmes et de ses projets au contexte local.
Pour Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, l'institution de Bretton Woods entend travailler avec les États en améliorant l'adaptation de ses programmes et de ses projets au contexte local.

C?est peu de dire que les chantiers africains sont à la fois importants et délicats pour la Banque mondiale. Cible de nombreuses critiques depuis que, dans les années 1990, elle a présidé aux ajustements structurels des économies africaines, la Banque mondiale demeure pourtant un interlocuteur privilégié des gouvernements du continent. Comptant, avec le Fonds monétaire international, parmi les principales institutions financières multilatérales avec lesquelles ceux-ci doivent tabler pour des financements de projets, pour des prêts à taux concessionnels ou pour les dossiers de rééchelonnement de dettes ou d?aide au développement, la Banque mondiale doit non seulement changer son logiciel d?approche de l?Afrique, mais elle doit clairement le faire sentir sur le terrain pour mieux contenir la défiance à son endroit d?une frange de la population africaine. Autant dire que cette période difficile du Covid-19 la défie fortement tant son approche et ses initiatives sont scrutées à la loupe. Vice-président pour l?Afrique de l?Ouest et du Centre de la Banque mondiale, Ousmane Diagana s?est confié au Point Afrique sur la perception que l?institution de Bretton Woods a de l?Afrique aujourd?hui, mais aussi sur les aménagements mis en ?uvre pour améliorer l?approche et le rendu sur le terrain africain.

À LIRE AUSSIAkinwumi Adesina : « L?Afrique ne doit pas dépendre des autres »

Le Point Afrique : Quand on parle de la Banque mondiale et de l?Afrique, tout le monde pense a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles