Les ouragans sont plus fréquents depuis 150 ans

·2 min de lecture

Connaître l'histoire du climat pourrait aider à prévoir son évolution au cours des prochaines décennies, selon une étude de la National Science Foundation (NSF) publiée dans la revue Nature Communications fin 2021. Afin d'obtenir des données plus fiables que les documents historiques rédigés par les humains depuis 1850, la fondation américaine a préféré utiliser des outils de modélisation du climat. Jusqu'à maintenant, les données historiques témoignant des phénomènes météo extrêmes sur les côtes provenaient essentiellement des navires ou des habitants des îles touchées par ces catastrophes. Les plus vieilles données, rédigées par la main humaine, remontent jusqu'à 1851, et leur analyse montre une tendance à la hausse des ouragans majeurs et destructeurs.

Le but de l'étude est de connaître avec précision l'histoire des phénomènes cycloniques (ouragans, typhons, cyclones) à travers le monde entier. Les résultats de ces modélisations correspondent finalement aux données des rapports historiques, qui étaient jusque-là vus comme « biaisés » par la mémoire humaine : en ce qui concerne l'océan Atlantique Nord, la fréquence des ouragans a largement augmenté au cours des 150 dernières années. Plus encore, les données montrent que les « ouragans majeurs », les plus destructeurs, sont également plus fréquents depuis 1850 que dans le passé. La NSF estime d'ailleurs que de nombreux ouragans n'apparaissent pas dans les données historiques rédigées par la main humaine : une partie d'entre eux n'aurait jamais été repérée, à l'époque, par les navires, et n'aurait pas touché terre. Sans être visibles par les navigateurs et sans avoir fait de dégâts sur terre, beaucoup d'ouragans n'auraient jamais été détectés en mer, jusqu'à ces premières modélisations sur l'histoire du climat.

 Les trajectoires des ouragans dans l'Atlantique de 1851 à 2019. © Wikimedia Commons, Nasa, NOAA
Les trajectoires des ouragans dans l'Atlantique de 1851 à 2019. © Wikimedia Commons, Nasa, NOAA

Une modélisation innovante du climat du passé

Pour estimer le nombre d'ouragans dans le passé, les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles