L'ouragan Maria frappe Porto Rico, neuf morts dans les Antilles

par Robin Respaut et Dave Graham
Maria, le second ouragan de très forte puissance à balayer les Caraïbes ce mois-ci, a semé la dévastation mercredi à Porto Rico après avoir fait neuf morts dans les Antilles, sept sur la Dominique, deux en Guadeloupe. /Photo prise le 20 septembre 2017/NASA/REUTERS

par Robin Respaut et Dave Graham

SAN JUAN, Porto Rico (Reuters) - Maria, le second ouragan de très forte puissance à balayer les Caraïbes ce mois-ci, a semé la dévastation mercredi à Porto Rico après avoir fait neuf morts dans les Antilles, sept sur la Dominique, deux en Guadeloupe.

L'ouragan a touché Porto Rico près de Yabucoa, dans le sud-est de l'île, avec selon le Centre américain des ouragans (NHC) des vents de 250 km/h. Pratiquement toute l'île s'est retrouvée privée d'électricité, selon le journal El Nuevo Dia.

A San Juan, la capitale d'un territoire qui compte 3,4 millions d'habitants, l'ouragan a fait voler les toits, déraciné les arbres et provoqué de fortes inondations.

Dans la vieille ville, les rues sont jonchées de débris de toutes sortes, câbles électriques, climatiseurs arrachés des murs, pans entiers de balcons ou encore oiseaux morts.

Porto Rico n'avait pas connu d'épisode météorologique de cette violence depuis l'ouragan San Felipe Segundo qui avait fait plus de 300 morts en 1928.

Le territoire américain n'avait pas été directement touché en début de mois par le précédent ouragan, Irma, l'un des plus puissants jamais observés dans cette partie de l'Atlantique.

"Quand on pourra sortir, on va trouver une île détruite", s'est lamenté auprès de Nuevo Dia le directeur de l'agence des secours d'urgence, l'AEMEAD, Abrier Gomez.

En milieu d'après-midi (18h00 GMT), Maria s'éloignait de Porto Rico, a rapporté le NHC, avec des vents ayant perdu en intensité. L'ouragan est maintenant attendu près de la côte nord-est de la République dominicaine.

LA MARTINIQUE ET LA GUADELOUPE AFFECTÉES

Sur son passage, l'ouragan Maria a frappé la Guadeloupe et la Martinique, les deux grandes îles des Antilles françaises qui avaient été placées en alerte violette cyclonique.

En Guadeloupe, près de 80.000 personnes sont privées d'électricité et 25% des clients de téléphonie fixe n'y ont plus accès. La préfecture a abaissé l'alerte cyclonique en niveau gris, réservant l'usage des routes aux secours et déblaiements.

La ministre française des Outre-mer, Annick Girardin, a fait état sur place de deux décès, selon un bilan provisoire. Deux personnes sont en outre portées disparues après le naufrage d'un bateau au large de la Désirade.

L'oeil du cyclone est passé à environ 50 km de la Martinique, où vents violents et pluies torrentielles ont provoqué des coupures d'électricité.

"Basse-Terre, ici en Guadeloupe, a été largement touchée, il y a des dégâts importants" liés aux vents et aux inondations, a précisé la ministre, disant toutefois qu'ils étaient sans commune mesure avec ceux causés par l'ouragan Irma sur l'île de Saint-Martin.

Les îles françaises de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, dévastées par le passage d'Irma, ont été cette fois épargnées.

Les deux territoires ont été balayés par des vents entre 80 et 100 km/h, avec des rafales de 100 à 130 km/h, bien moins que la puissance destructrice d'Irma.

LA DOMINIQUE DÉVASTÉE

Septième ouragan de la saison (et quatrième ouragan majeur) dans l'Atlantique, Maria, qualifié d'"extrêmement dangereux" par le NHC, a en revanche frappé de plein fouet la Dominique.

On y a dénombré au moins sept morts et on y redoute des dégâts considérables car l'oeil du cyclone et son mur de vent dévastateur sont passés directement au-dessus de l'île.

L'ancienne colonie anglaise et ses 73.000 habitants sont pratiquement coupés du monde. Hartley Henry, le principal conseiller du Premier ministre, Roosevelt Skerrit, a simplement posté sur Facebook : "On est en état de choc".

Maria a ensuite poursuivi sa route vers les îles Vierges, passant à l'ouest de Sainte-Croix, où vit la moitié des 103.000 habitants du territoire américain. Environ 70% des habitations y ont été endommagées, dit-on officiellement.

Le passage dévastateur d'Irma a fait au moins 84 morts et infligé des dégâts matériels considérables dans les Antilles et aux Etats-Unis, surtout en Floride.

(Avec la rédaction de Paris, Julie Carriat, Henri-Pierre André et Gilles Trequesser pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages