Ouragan Eta : plusieurs dizaines de morts en Amérique centrale

Au Guatemala comme au Honduras, il faut les hélicoptères de l'armée pour procéder aux évacuations et pour prendre la mesure des dégâts que laisse l'ouragan Eta derrière lui. Le phénomène se caractérise par des pluies diluviennes accompagnées de torrents de boue qui ont semé la désolation à San José, la deuxième ville du Honduras. Jusqu'à 900 mm de pluie y sont tombés en quelques heures et des quartiers entiers ont été réduits à néant. Cuba et la Jamaïque pourraient aussi être impactés Selon un bilan provisoire, la tempête a déjà fait près de 180 morts ou disparus et plus de 75 000 sinistrés. Pour éviter une catastrophe humanitaire, des distributions s'organisent avec les moyens du bord. Après l'Amérique centrale, Eta pourrait encore faire de nouvelles victimes. Elle atteindra dimanche 8 novembre les côtes de Cuba et de la Jamaïque, puis le sud de la Floride lundi matin.