« Our moment » : une finale déjà acquise pour les Anglais

·1 min de lecture

On se croirait un soir de victoire. Le confinement semble bien loin. Ce samedi soir, veille de la finale de l?Euro qui oppose l?Angleterre à l?Italie, le centre de Londres est euphorique. À Leicester Square, le c?ur du West End, la bière coule à flots et les terrasses sont bondées. Dans les ruelles, des pousse-pousse aux couleurs de l?Angleterre font des rondes, passant en boucle le tube « Three Lions ». Des demoiselles fêtant un enterrement de vie de jeune fille sortent d?un pub en reprenant la chanson en ch?ur : « It?s coming home ». Des dizaines d?Anglais, drapeau à la main, chantent à tue-tête et dansent à la gloire de leurs joueurs et de leur coach. Ben, 24 ans, la voix cassée, exulte : « On fait la fête tous les jours ! » Depuis Blackpool, ville côtière du nord-ouest de l?Angleterre, il a fait le déplacement dans la capitale pour les demi-finales avec deux amis. « J?avais tellement confiance que j?ai pris une semaine de congé, jusqu?à mardi prochain, et je ne vous dirai pas le nom de mon boss », jubile cet ingénieur. « On attend ce moment depuis 1966 [année de la victoire en Coupe du Monde), NDLR], je ne suis pas assez vieux pour avoir connu ça, mais après des années de misère, c?est enfin à nous. »

Avec lui, bière à la main, Scott, venu de Newcastle, se réjouit : « [Gareth] Southgate est bon, l?équilibre de l?équipe est bon, les remplaçants sont fantastiques, on les appelle, et ils retournent le match. Je pense que nous serons excellents en attaque e [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles