En Ouganda, six lions "grimpeurs" mutilés dans un célèbre parc national

franceinfo Afrique avec AFP
·1 min de lecture

Quatre personnes ont été arrêtées en Ouganda quelques jours après la découverte de six grands félins morts dans le parc Queen Elizabeth, l'un des plus renommés du pays. Ces lions connus pour leur capacité inhabituelle à grimper aux arbres attirent chaque année des milliers de visiteurs.

Des lions particuliers

Après les gorilles des montagnes, les "lions grimpeurs" sont les espèces les plus appréciées des touristes en Ouganda. Alors, quand ces fauves si agiles sont retrouvés mutilés dans le parc national le plus renommé du pays, ça crée un choc. L'Autorité de la Faune sauvage d'Ouganda (UWA) en fait presque une affaire nationale et réclame justice. Elle s’engage à renforcer la protection des lions et tient à rassurer les visiteurs.

"Nos parcs nationaux restent sûrs et attirants pour nos visiteurs et il y a encore des lions au Queen Elizabeth et dans d'autres endroits"

L'Autorité de la Faune sauvage d'Ouganda (UWA)

dans un communiqué

Tous ces crimes ont un impact négatif sur le tourisme qui est un pilier central de l'économie ougandaise.

Quatre suspects

L’enquête lancée après la découverte macabre dans le Parc national Queen Elizabeth a mené vers la piste d’un trafic illégal. L’un des quatre suspects arrêtés cachait dans son jardin les têtes décapitées de quatre des six lions tués. Il y avait aussi des pattes et autres membres, ainsi que des bouteilles de poison, des lances, une machette et un filet de chasse, selon un communiqué de l'UWA.

L’arrestation de quatre personnes a été (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi