Publicité

Ouganda: le président Yoweri Museveni nomme son fils à la tête des forces armées du pays

Le président ougandais Yoweri Museveni a promu son fils, Muhoozi Kainerugaba, à la tête de l'armée du pays, a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué publié le 21 mars. Cette annonce intervient après des années de spéculations sur l'avenir de M. Kainerugaba, habitué des déclarations polémiques sur les réseaux sociaux, et pressenti pour prendre la succession de son père, âgé de 79 ans, à la présidence.

En Ouganda, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis près de 40 ans, vient de porter son fils, Muhoozi Kainerugaba, à la tête de l'armée du pays. Une nomination annoncée dans un communiqué du ministère ougandais de la Défense, et qui vient relancer les spéculations sur l'avenir de Muhoozi Kainerugaba, habitué des déclarations polémiques sur les réseaux sociaux, et pressenti depuis des années pour prendre la succession de son père, âgé de 79 ans, à la présidence.

« C'est une demi-surprise », estime toutefois un bon connaisseur du pays, qui rappelle qu'il y a à peine deux ans, Museveni avait démis son fils du poste de commandant de la force terrestre ougandaise, après des propos polémiques sur le réseau social X.

À lire aussiEn Ouganda, de nouveaux tweets du fils du président qui posent question


Lire la suite sur RFI