Ouganda: le festival Nyege Nyege remet le son après deux ans d’absence

Le Parlement avait voulu l'annuler la semaine dernière, mais le festival Nyege Nyege se tiendra bien à partir de ce jeudi 15 septembre et jusqu'à dimanche en Ouganda. Grand retour de l'un des rendez-vous musicaux les plus importants d'Afrique de l'Est, après deux éditions annulées en raison du Covid-19.

Avec notre correspondante à Kampala, Lucie Mouillaud

Cette année, c’est à Itanda, au bord des rapides du Nil, que le Nyege Nyege, qui signifie « l’incontrôlable envie de danser » en luganda, reprend vie pour une programmation qui met en avant les différents courants musicaux alternatifs de tout le continent africain.

Plus de 12 000 personnes sont attendues et près de 300 artistes pour le grand retour du Nyege Nyege. Les festivaliers retrouveront certains noms des précédentes éditions, comme la rappeuse kényane MC Yallah, la DJ somalienne Hibotep ou l’artiste ougandais Otim Alpha.

« Nyege Nyege permet à chacun de s’exprimer comme il veut »

Une programmation éclectique, avec la volonté de rassembler différents courants musicaux de la région. Derek Debru, cofondateur de l’événement : « Il y a beaucoup de points communs entre les musiques à travers tout le continent, et quand on crée ces connexions, c’est intéressant. Et puis, il y a cette musique électronique, beaucoup de micro-scènes, que ce soit le balani de DJ Diaki, le singeli en Tanzanie, le gengetone au Kenya, ou le kadodi ici, en Ouganda. On aime bien ne pas être classifié ».


Lire la suite sur RFI