Ouganda : Bobi Wine, l'opposant au président Museveni, placé en résidence surveillée

Jacques Deveaux
·1 min de lecture

La vidéo (en anglais) est pour le moins spectaculaire. Prise depuis l'intérieur de la voiture où s'était installé Bobi Wine, on voit des policiers casser les vitres du véhicule. Le candidat en est ensuite extrait et conduit sous bonne escorte à son domicile, où, selon ses partisans, il a été placé en résidence surveillée.

Bobi Wine venait à peine de déposer sa candidature à la commission électorale pour l'élection présidentielle de 2021. Interrogé par l'AFP, le porte-parole de la police de Kampala, Patrick Onyango, a accusé Bobi Wine de ne pas avoir respecté les directives imposées aux candidats. Ainsi, il a laissé se dérouler une manifestation de ses supporters "contrevenant aux mesures de lutte contre le Covid-19", a expliqué le porte-parole à l'AFP. "Toute mesure prise par la police à cet égard était justifiée".

Voilà donc un nouvel épisode pour le moins agité du bras de fer qui oppose le chanteur-politicien au président de l'Ouganda Yoweri Museveni. Depuis qu'il est entré en politique, Robert Kyagulanyi Ssentamu (le vrai nom de Wine) est devenu le principal opposant au pouvoir. Un pouvoir de plus en plus crispé, qui n'hésite pas à arrêter ses adversaires et à les jeter en prison.

La prison en 2018

Bobi Wine bien que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi