Oubliez les réseaux de communication d'entreprise, vive la machine à café !

Par Thomas Mahler
La communication réelle avec ses collègues est toujours plus efficace que celle par messagerie interposée, estime une étude

Une étude montre que les salariés snobent les réseaux sociaux d'entreprise. Et si rien ne remplaçait la communication physique dans le travail ?

C'était il y a quelques mois. Yves, notre sympathique responsable de l'informatique, était descendu à la rédaction pour nous convertir à une nouvelle application de messagerie : Slack. À écouter ce missionnaire du numérique, voilà qui allait faciliter la communication interne et changer nos vies. Fini, les pertes de temps avec ces trucs ringards nommés mails, SMS ou WhatsApp. Mais tous ne furent pas convaincus par ce nouveau joujou. « Non, merci », lui répondit un grognon vétéran du Point, réfractaire connu pour son franc-parler.

Une étude d'un professeur de gestion en ressources humaines à l'IGS-RH explique aujourd'hui pourquoi les salariés ont du mal avec les outils de communication que leur propose leur entreprise. S'appuyant sur un sondage en ligne auprès de 1 200 salariés, sur l'analyse des pratiques de 4 500 salariés dans deux entreprises du CAC 40 et sur des entretiens individuels, Jean Pralong montre que les réseaux sociaux internes, comme Workplace de Facebook, Yammer de Microsoft, ou encore Slack, sont massivement snobés par les usagers, en dépit de leur promesse de casser les cloisons, de fluidifier l'information et de favoriser des « comportements collaboratifs ». « Il y a cette revendication que les outils digitaux modernes vont changer le monde. Mais ils coûtent cher, de 4 à 5 euros par mois et par tête, et sont poussés par des consultants qui racontent que c'est une merveille. Je voulais voir concrètement ce que ça rapportait, confie le chercheur. Par ailleurs, il y a cette illusion de la liberté, alors que les entreprises qui utilisent ces outils sont très traditionnelles. C'est ce que j'appelle la bureaucratie douce : on se donne l'image d'une entreprise innovante, on dit aux gens d'être autonomes. »

(...) Lire la suite sur LePoint.fr

Amazon : des robots et des hommes
Aberkane - Miss Beauté intérieure brute
Quelle musique a été la plus écoutée sur Internet en 2017 ?
Volta, l'hélicoptère conventionnel 100 % électrique
Recevez la newsletter Le Point.fr

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages