"On oublie un peu les règles l'espace d'une soirée" : lassés d'être isolés, ils prennent le risque d'enfreindre le confinement pour se retrouver entre amis

Maureen Suignard
·1 min de lecture

"On fait une soirée pour les 30 ans d'une amie !" C'est Jade, 29 ans, qui reçoit dans son appartement parisien samedi soir. Cela fait quelques heures que le confinement est instauré en Île-de-France, comme pour quinze autre départements face à la recrudescence de l'épidémie de Covid-19. "On s'est dit qu'il fallait fêter le confinement aussi en même temps... Foutu pour foutu, autant faire une dernière bonne soirée", argumente-t-elle.

Environ 20 personnes ont répondu à l'invitation. "Là, on est tous dans le salon, tout le monde est un peu proche, c'est vrai, reconnaît la jeune femme. Clairement, on ne respecte pas les gestes barrières. Une fois qu'on est à une soirée, ce serait un peu illusoire je pense de se dire qu'on va porter notre masque."

>> Covid-19 : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Pas de masque, un buffet où chacun se sert à boire et à manger pour célébrer Thaïs, la reine de la soirée. "Quand il y a des gros trucs qui s'organisent, on est un peu moins raisonnables et on se laisse tenter, concède la jeune trentenaire. Du fait de la situation, c'est un peu moche, mais ça rend l'événement encore plus beau." Après un anniversaire confiné l'année dernière, elle ne se voyait pas renouveler l'expérience.

"L'amende, ce soir, elle ne me fait pas peur. Si je dois la payer, pourquoi pas le jour de mes 30 ans."

Thaïs

à franceinfo

Les fenêtres restent tout de même grandes ouvertes. Selon ces trentenaires, qui ont l'habitude de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi