Publicité

Aux « Oubliées de #MeToo » : un livre revient sur 30 ans de combat contre les violences sexuelles

C’est un récit dédié aux « oubliées de #MeToo » : dans « Sambre », qui revient sur l’affaire Dino Scala, la journaliste Alice Géraud retrace « la mécanique de l’indifférence » dans le traitement des violences sexuelles envers les femmes et le long chemin parcouru par la société française.

Publiée mi-janvier aux éditions JC Lattès, cette enquête fouillée est née d’une interrogation : « Comment un homme a pu agresser et violer autant de femmes pendant aussi longtemps sur un aussi petit territoire ? », détaille l’autrice dans un entretien à l’AFP.

Cet homme, c’est Dino Scala. Rebaptisé le « violeur de la Sambre », il a été arrêté en 2018 et condamné en 2022 à 20 ans de réclusion criminelle pour plus d’une cinquantaine de viols et des agressions sexuelles (ou tentatives) commis entre 1988 et 2018 dans le nord de la France.

Une affaire hors-norme par son ampleur et sa durée, qui fait d’elle un « fait de société », assure Alice Géraud. Fait de société qu’elle a mis en récit uniquement avec le témoignage des victimes. « La première chose qui m’a frappée, c’est l’ampleur de leur douleur et à quel point leurs vies se sont arrêtées sur le bord de la route », raconte-t-elle.

LIRE AUSSI >> Au procès du violeur de la Sambre, Dino Scala : « Il m’a bousillé ma vie »

« Déni »

Pourtant, du récit intime de ces femmes se dessine quelque chose de plus large : « la manière dont notre société et ses institutions ont traité les victimes d’agressions sexuelles et de viols ces 30 dernières années », affirme la journaliste.

Au fil des pages, Alice Géraud - qui a été l’une des cofondateurs du média en ligne « Les Jours » - pointe l’accumulation d’errements, policiers, judiciaires ou journalistiques,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi