Où vont loger les 5000 réfugiés ukrainiens arrivés en France ?

·4 min de lecture
Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février dernier, environ 2 millions d'Ukrainiens ont quitté leur pays. (REUTERS)

Selon les chiffres officiels du gouvernement, environ 5 000 réfugiés ukrainiens sont arrivés en France depuis le début de l'invasion de l'armée russe en Ukraine le 24 février. Où vont loger ces réfugiés sur notre territoire ?

Nombreux sont les Ukrainiens à fuir leur pays depuis que l'armée russe a envahi le pays. Le cap des deux millions de réfugiés provoqué par l'offensive militaire russe en Ukraine a été franchi ce mardi, selon le Haut commissariat aux réfugiés qui en fait le décompte sur son site internet. Après un accord historique des 27 pays membres, ils bénéficient dans l'Union européenne d'une "protection temporaire", ce qui les exonère d'une demande d'asile pour se trouver en situation régulière.

En France, environ 5000 réfugiés ukrainiens sont arrivés en France, selon les chiffres du gouvernement. Un chiffre "en augmentation rapide", selon les propos du Premier ministre Jean Castex, qui affirme que plus de 500 réfugiés ont été accueillis lundi à Paris, contre environ 300 par jour durant le week-end et seulement quelques dizaines en début de semaine dernière. La France a-t-elle la capacité d'accueillir tous ces réfugiés et où peut-elle les placer ?

10 798 places proposées

Jusqu'ici, la réponse est oui. Depuis le début de la guerre, de nombreux français se sont manifestés pour accueillir des réfugiés. Ce matin, le Premier ministre indiquait que 10 798 places ont déjà été proposées pour héberger des réfugiés, dont 5978 par des particuliers (un chiffre qui augmente d'heure en heure), 3683 par des collectivités et 1137 par des grands opérateurs d'hébergement. Gérald Darmanin estime quant à lui que les capacités d'accueil seraient de l'ordre de 20 000 personnes, "voire davantage".

À LIRE AUSSI >>> Guerre en Ukraine : qu'est-ce qu'un couloir humanitaire ?

Plusieurs points d'accueil ont été mis en place : à la gare de l'Est à Paris, à l'aéroport de Beauvais ou encore à la gare de Strasbourg. Les réfugiés peuvent y trouvent une prise en charge administrative, humaine et médicale ainsi que des aides pour les orienter vers des structures d'hébergement. "Hier soir, 1500 Ukrainiens étaient hébergés dans ces conditions, dont 1200 pour la seule région parisienne", a précisé Jean Castex ce mardi matin.

Paris, terre d'accueil des réfugiés

Samedi dernier, près de 300 Ukrainiens avaient trouvé refuge dans un centre aménagé sur un ancien site SNCF géré par l'association France terre d'asile à Porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de la capitale. Le site de la mairie de Paris indique que 200 réfugiés sont accueillis chaque jour dans ce centre Urgence Ukraine et que les réfugiés qui ont besoin d'un hébergement seront amenés dans des hôtels de la région parisienne, avant l'examen administratif de leur situation. Interrogée par France Info, Delphine Rouilleault, directrice générale de France terre d'asile, suppose que "la plupart des départements sont en train de penser des lieux d'accueil comme cela".

"Dans chaque département, nous demandons au préfet de mettre en place une coordination avec les élus et les associations. S'il n'y a pas de solution au niveau local, l'État interviendra, soit en faisant appel à de l'hébergement d'urgence en nuitées hôtelières, soit en réorientant les demandeurs vers d'autres départements. Le but est qu’aucun réfugié ukrainien ne soit sans solution", indiquait le cabinet de Marlène Schiappa ce mardi.

Une plateforme pour accueillir des réfugiés chez soi

De plus en plus de familles françaises se proposent, notamment sur les réseaux sociaux, pour accueillir des familles de réfugiés ukrainiens. Pour les familles qui souhaitent en accueillir, une plateforme vient d'être lancée par le gouvernement à l'adresse suivante : parrainage.refugies.info. "C'est un système de parrainages de réfugiés. Vous êtes une famille française, vous avez la possibilité d'accueillir chez vous une famille ukrainienne, vous pouvez vous inscrire sur cette plateforme", a détaillé Marlène Schiappa, en saluant "l'élan de générosité immense" des Français "vis-à-vis des Ukrainiens".

VIDEO - Les Ukrainiens continuent de fuir le pays, la barre des 2 millions de réfugiés est franchie