Ouïghours : un logiciel espion chinois infecte des applis, selon une étude

© MARTIN BUREAU / AFP

Une société américaine de cybersécurité affirme qu'un logiciel espion chinois est placé dans des dizaines d'applications en langue ouïghoure pour surveiller les déplacements et les conversations de cette minorité musulmane, en Chine et à l'étranger. Les Ouïghours , principalement musulmans sunnites et parlant une langue turcique, sont le principal groupe ethnique du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), région longtemps frappée par des attentats sanglants attribués à des islamistes et des séparatistes ouïghours. Au nom de l'antiterrorisme, les autorités chinoises ont lancé au milieu des années 2010 une vaste campagne de répression. Les États-Unis parlent de "génocide". L'ONU évoque la possibilité de crimes contre l'humanité.

Détecter des signes d'extrémisme religieux ou de séparatisme ?

Une étude publiée jeudi par la société de cybersécurité Lookout, basée à San Francisco, assure que depuis 2018, de multiples applications Androïd en langue ouïghoure sont infectées par un logiciel espion. Ce "spyware" est lié à des groupes de pirates soutenus par l'Etat chinois, affirme le rapport, entièrement réfuté par l'ambassade de Chine aux États-Unis. Les applications concernées proposent par exemple des cartes routières, des dictionnaires ou des contenus liés à l'islam.

Elles n'étaient pas disponibles sur la boutique d'applications Google Play, bloquée en Chine, mais sur d'autres boutiques accessibles depuis le territoire chinois. Selon l'étude, ce logiciel espion permettait aux pirates d...


Lire la suite sur Europe1