Othilia Simon : "Le mannequinat m’a forcée à aller vers les autres"

·2 min de lecture

Différente. Pour ses photos, cette top model de 28 ans a choisi le reporter de guerre Édouard Elias parce que son livre sur les migrants, « Mediterraneum », l’avait émue. Loin des projecteurs, elle se démarque par son engagement : la belle se confie sur l’endométriose, une maladie trop peu diagnostiquée et dont elle souffre, comme plus d’un million de Françaises.

D'abord, il y a son prénom : Othilia. Est-elle grecque ? Non, lyonnaise. Belle fille saine de corps et d’esprit. Comme Sophie Marceau originaire de Chelles, en banlieue parisienne, comme Estelle Lefébure née à Rouen. Des beautés naturelles comme la France sait en générer, sans tapage, éclipsant largement le Brésil ou l’Amérique. Pourquoi donc Othilia ? « Mes parents cherchaient un prénom atypique. C’est la femme de mon oncle, suédoise, qui l’a suggéré. » D’origine germanique, le mot signifie « richesse », « patrimoine ». Othilia, c’est notre patrimoine porté à son meilleur profil.

C’est la France des familles sans problème. Équilibrées. Pratiques. Clairvoyantes.

Une beauté classique et une distinction qui en jette. Ni ténébreuse, ni éthérée, ni minois ingénu, ni « gueule » anguleuse. Un style. Comme nous l’envient justement le Brésil ou l’Amérique, juste capables, eux, de produire des perfections plastiques. OK, j’exagère. Mais la surprise en rencontrant cette créature qui fait rêver les lectrices de « Vogue » à travers le monde, c’est sa… modestie. Elle a 28 ans, travaille depuis dix ans pour les plus grandes maisons, de Saint Laurent à Chanel, et… elle a voulu associer ses deux frères à son shooting pour Paris Match. Comme si elle n’assumait pas vraiment cette renommée pour elle toute seule. Quentin, 29 ans, est business angel dans des start-up liées à l’écologie, et Yorick, 24 ans, fait une école d’art à Lyon et assiste un plasticien. En ce dimanche matin, sous la pluie, ils ont ensemble une affectueuse complicité qui saute aux yeux. Tout à l’heure, ils vont rejoindre leurs parents et leurs cousins pour le déjeuner ; visiblement, ça les réjouit. C’est la France des familles sans problème. Équilibrées. Pratiques.(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles