Otan: réunion des ministres des Affaires étrangères avec le soutien à l’Ukraine en toile de fond

Les ministres des Affaires étrangères des pays de l’Otan sont réunis ces mercredi et jeudi au siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles. Pour la première fois, ils sont 32 autour de la table, en comptant le ministre suédois, dont le pays est officiellement membre de l’Alliance depuis le 7 mars dernier. Cette adhésion qui suit celle de la Finlande est d’ailleurs au centre des préoccupations du jour pour l’Otan qui veut désormais se recentrer sur son « cœur de métier », c’est-à-dire le face-à-face avec la Russie qui a marqué l’essentiel de ses 75 ans d’existence.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Bénazet

Le traité de l’Atlantique Nord a été signé à Washington le 4 avril 1949 et il y aura ce jeudi 4 avril au matin une cérémonie pour marquer officiellement ce 75ᵉ anniversaire, puis un sommet qui se tiendra, évidemment, à Washington en juillet. Mais d’ici là, l’Otan doit faire face à une menace décrite comme de plus en plus pressante par son secrétaire-général. Ce mercredi 3 avril à l’ouverture de la réunion des ministres, il affirmait que « l’Europe est confrontée à la perspective d’une guerre d’une ampleur qu’on croyait appartenir à l’histoire ».

Ce serait un changement considérable parce que pour l’instant les alliés ont soigneusement évité que l’Otan se retrouve en première ligne.

Les États-Unis et Donald Trump

À lire aussiSteadfast Defender 24: l’Otan montre ses muscles


Lire la suite sur RFI