Otages libérés au Burkina Faso : le déroulement de l'hommage de la Nation rendu aux deux soldats tués

Yannick Falt, franceinfo
Un hommage de la Nation est rendu mardi matin aux deux soldats des forces spéciales tués au Burkina Faso lors de l'opération de libération des otages français. Une cérémonie où la confidentialité sera de rigueur : les visages de leurs frères d'armes seront masqués.

Les deux soldats des forces spéciales françaises tués au Burkina Faso dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 mai dans l'opération de libération des otages français, recevront l'hommage de la Nation mardi 14 mai à 11 heures aux Invalides à Paris. Un hommage présidé par le chef de l'État, Emmanuel Macron.

Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello étaient tous les deux membres du commando Hubert, unité d'élite de la Marine française, basée à St Mandrier, près de Toulon. Chez les proches du chef de l'Etat, un mot revient pour qualifier cet hommage : solennité. L'hommage national est le plus haut niveau de considération rappelle l'Elysée. L'hommage sera aussi populaire : le public est invité à se rendre sur le Pont Alexandre III dès 10 heures pour saluer le convoi funéraire qui enjambera la Seine.

200 invités triés sur le volet

200 invités ont été triés sur le volet pour assister à la cérémonie aux Invalides, mais il n'y aura cependant pas d'accès pour le public. Compte-tenu du profil des militaires présents (commandos, forces spéciales) la confidentialité est de rigueur. Il y aura également interdiction de filmer les visages. Un écran géant sera tout de même installé sur l'esplanade pour suivre une cérémonie millimétrée : d'abord les honneurs au drapeau, puis l'arrivée des familles (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi