Publicité

Ortie, plantain... Ces plantes sauvages qui nous soignent

Herbes, fleurs, arbustes... qui poussent naturellement dans nos environnements ont été utilisés depuis des milliers d'années à des fins médicinales. Elles peuvent être utilisées pour soulager des maux courants tels que les douleurs digestives, les rhumes, les allergies... Elles stimulent le système immunitaire, renforçant ainsi notre capacité à lutter contre les infections.

Après la floraison printanière qui le pare de rose poudré, ce rosier sauvage de faible et moyenne altitude donne à la fin du mois d’août, une baie brillante de couleur rouge vif, appelée cynorrhodon… ou gratte-cul ! Très riche en vitamine C, ce fortifiant naturel est connu depuis longtemps pour prévenir et soigner les maladies infectieuses. En faisant réduire le jus de cynorrhodon filtré avec du sucre, on obtient un sirop à la fois gourmand et tonifiant.

Reconnaissable à ses feuilles dentelées d’un vert soutenu et à son parfum rafraîchissant, la menthe se cueille du printemps à l’automne. Utilisée dans des rituels magiques sous l’Antiquité, elle a ensuite gagné une réputation de tonic, notamment sexuel. Elle a aussi une action digestive et antispasmodique. Boire une grande tasse d’infusion de menthe après les repas atténue les troubles digestifs tels que flatulences, ballonnements, colites, etc.

Qui s’y frotte s’y pique ! Cette plante mal aimée gagne pourtant à être connue. En plus de sa haute teneur en vitamines et en protéines, sa richesse en en fer, silicium, potassium, magnésium et calcium en fait l’une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite