Publicité

Orpea : le groupe trouve un accord avec la majorité de ses créanciers pour effacer une partie de sa dette

Dans un communiqué diffusé ce lundi, le groupe de maisons de retraite Orpea a annoncé qu’« environ 51 % des créanciers financiers non sécurisés de la société ont adhéré à l’accord », précisant que ces bailleurs détiennent « environ 1,9 milliard d’euros » de dette.

Orpea a ainsi indiqué que cette adhésion ouvre la voie à « l’ouverture d’une procédure de sauvegarde accélérée » que le groupe entend solliciter « dans les prochains jours » auprès du tribunal de commercer de Nanterre, « dans le but de mettre en œuvre son plan de restructuration financière ».

À lire aussi INFO JDD. Scandale des rétrocommissions dans les Ehpad privés : une alerte avait déjà été lancée en 2014

Ce plan prévoit d’effacer 3,8 milliards d’euros de dettes du groupe sur un total de 9,7 milliards, en les convertissant en capital. Il stipule également que des investisseurs apportent 1,55 milliard d’euros d’argent frais au groupe.

Perte de 95 % de sa valeur en bourse

Dans nos colonnes, en janvier, le directeur général d’Orpea, Laurent Guillot, était revenu sur la tourmente qui touchait le groupe depuis la publication début 2022 du livre enquête Les Fossoyeurs et ses révélations de maltraitances et d’irrégularités financières. Ainsi, il indiquait vouloir « reconstruire l’image d’Orpea ».

En effet, l’image désastreuse du groupe lui a fait perdre plus de 95 % de sa valeur en Bourse en quatorze mois. Ce qui ne l’a pas empêché d’obtenir la semaine dernière 600 millions d’euros de crédits supplémenta...


Lire la suite sur LeJDD