Orne: un individu se rend après une course-poursuite d'une heure et demie

Un gendarme arrête un automobilistes sur l'autoroute. (Photo d'illustration) - Kenzo Tribouillard - AFP
Un gendarme arrête un automobilistes sur l'autoroute. (Photo d'illustration) - Kenzo Tribouillard - AFP

Une centaine de gendarmes mobilisés pour retrouver la trace d'un automobiliste en fuite. Ce mercredi matin, un homme de 55 ans a fini par se rendre vers 10h30, après une course-poursuite d'une heure et demie, apprend ce mercredi BFMTV.com, confirmant une information de Ouest-France. Il avait refusé de se plier à un contrôle.

Il est environ 9 heures ce mercredi, lorsque trois membres du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig) de Domfront-en-Poiraie remarquent un automobiliste roulant à une vitesse trop élevée, au niveau de Batilly, commune située non loin d'Argentan.

Ils lui intiment alors de s'arrêter dans le cadre d'un contrôle. Ce que l'individu refuse. Il force le passage, abîmant le véhicule des gendarmes, qui décident de sortir leur arme et de faire feu pour se protéger. Aucun d'entre eux n'est cependant blessé, et l'homme parvient à prendre la fuite.

L'individu finit par se rendre

Des renforts importants sont envoyés pour retrouver la trace de l'automobiliste: au total, une centaine de gendarmes sont déployés dans tout le département. Un hélicoptère est même mobilisé pour les recherches, détaillent nos confrères.

Ce n'est que vers 10h30 que cette course-poursuite prend fin: l'homme se rend de lui-même à la gendarmerie d'Argentan. D'après la procureure de la ville, Florence Sroda, contactée par BFMTV.com, il était toujours en garde à vue ce mercredi après-midi.

Deux enquêtes ouvertes

Le parquet d'Argentan a ouvert une enquête en flagrance du chef de "refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger de la vie d’autrui", confiée à la brigade des recherches de la gendarmerie d’Argentan, précise la même source.

Selon Ouest-France, une deuxième enquête, conduite cette fois par le parquet de Caen, est menée autour de l'ouverture du feu par les gendarmes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles