Orlando Bloom se confie sur l'accident qui a failli lui coûter la vie

·2 min de lecture

En 1998, l'acteur britannique avait chuté de trois étages et échappé de peu à la mort. Un incident qui a failli le paralyser à vie.

Orlando Bloom s'est replongé, le temps d'une photo Instagram, dans un douloureux souvenir. L'acteur britannique a partagé vendredi une image le montrant plus jeune sur un vélo, vêtu d'un corset médical. Un cliché pris lorsqu'il avait 21 ans, quelque temps après un grave accident qui a failli lui coûter la vie.

"C’est moi, dans mon corset dorsal en 1998, environ trois mois après que je sois tombé de trois étages et que j’ai écrasé ma colonne vertébrale, échappant de justesse à la mort et à la paralysie...", a commenté la star.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Je suis tous les jours reconnaissant pour les membres de mon corps qui me permettent de repousser mes limites et de vivre la vie à fond (en faisant désormais plus attention)", a ajouté Orlando Bloom, 44 ans.

"Des pensées sombres"

Ce n'est pas la première fois que la star de Pirates des Caraïbes évoque ce grave accident. En 2005, il avait raconté au magazine américain GQ que cela était arrivé alors qu’il tentait de grimper jusqu'à une terrasse. La gouttière à laquelle il était accroché s'était soudainement effondrée, le faisant chuter de trois étages.

"Jusqu’à cet instant, je n’avais pas une appréciation saine de la vie et de la mort, et du fait que nous ne sommes pas invincibles", avait-il confié. "Et pendant quatre jours, j’ai fait face à l’idée de vivre en fauteuil roulant pour le reste de ma vie. Mon esprit a vogué vers des pensées sombres. J’ai réalisé que j'allais soit pouvoir marcher à nouveau, soit plus jamais."

"Le médecin m'a dit ne pas être sûr de la gravité des dommages sur la moelle épinière. Je me souviens que pendant qu'il me disait cela, je regardais le plafond en réalisant que je n’avais jamais regardé de plafonds auparavant. Et je me demandais si j'allais passer le reste de ma vie à fixer des plafonds."

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles