Origines. Un secret des rouleaux de la mer Morte révélé par l’intelligence artificielle

The Times of Israel (Jérusalem)
·1 min de lecture

Grâce à l’intelligence artificielle, des chercheurs néerlandais ont identifié différents styles d’écriture prouvant que les manuscrits ont été écrits par deux scribes et non un seul, contrairement à l’opinion admise jusqu’à présent.

À l’aide de l’intelligence artificielle, des scientifiques de l’université de Groningen, aux Pays-Bas, ont percé l’un des secrets des rouleaux de la mer Morte. “Les études ont révélé que deux scribes étaient apparemment à l’origine de l’un des manuscrits”, rapporte le quotidien israélien The Times of Israël.

À lire aussi: Parchemins. Une découverte archéologique “sensationnelle” dans le désert de Judée

L’étude s’est concentrée sur le grand rouleau d’Isaïe, l’un des premiers ensembles de manuscrits découverts. Les résultats ont été partagés mercredi 21 avril dans la revue scientifique en ligne Plos One. Ils permettent de mieux comprendre la paternité des documents, selon les scientifiques :

Ces résultats jettent une nouvelle lumière sur la production de manuscrits bibliques dans la Judée antique.”

Différences de style

Grâce à l’intelligence artificielle, les chercheurs ont identifié d’infimes différences dans le style des lettres. Elle fournit “des preuves de l’existence de deux moitiés distinctes du parchemin, écrites par deux scribes qui essayaient d’harmoniser leurs styles”, indique le Times of Israël. Ces résultats vont à l’encontre de l’idée admise selon laquelle un seul scribe serait l’auteur du rouleau entier.

Cette

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :