Aux origines (pas si lyonnaises) de la quenelle (et quelques conseils pour la cuisiner)

·1 min de lecture

Les quenelles sont un classique de la gastronomie lyonnaise, mais leur origine reste incertaine. Le célèbre cuisinier romain Apicius évoquait déjà au 1er siècle avant J-C. une préparation de chair de poisson broyée additionnée d’œuf, moulée et pochée. On en retrouve une version à peu près similaire au Moyen-Âge en Allemagne sous le nom de Knödel, qui aurait donné le nom quenelle. Une recette que l'on trouve toujours aujourd’hui en Alsace sous le nom de Mehlknepfle

Selon Félix Benoît, historien de la cuisine, la quenelle lyonnaise aurait été inventée en 1830 par un pâtissier du nom de Charles Morateur. Car à l'origine, la quenelle de Lyon était préparée avec un mélange de chair de poisson et de pâte à choux. On les déguste aujourd’hui en version gastronomique, comme chez Paul Bocuse par exemple, ou en version "bistrotières" dans les bouchons lyonnais. Elle est confectionnée à partir de farine, de mie de pain, de semoule ou de pâte à choux. 

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Laurent Mariotte, ses chroniqueurs et ses invités.

Abonnez-vous ici

Les quenelles sont difficiles à préparer

On peut préparer les quenelles avec différentes sortes de poisson, mais la classique reste la chair de brochet. On y ajoute la plupart du temps une sauce à la tomate ou aux écrevisses, la fameuse sauce Nantua. Si celle-ci ne requiert que quelq...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles