Quelles sont les origines du calendrier de l'Avent ?

·3 min de lecture
La calendrier de l'Avent est une tradition venue d'Allemagne qui date du XIXe siècle. (Getty Images)

Ce mardi 1er décembre marque l’entrée dans le dernier mois de l’année où l’on fête Noël mais également l’arrivée du traditionnel calendrier de l’Avent tant apprécié par les enfants et parfois les plus grands. D’où tient-il ses origines ?

C’est une manière plutôt plaisante de patienter jusqu’à Noël. Dès le premier jour du dernier mois de l’année, c’est-à-dire le 1er décembre, de nombreux enfants (ainsi que certains adultes) entament leur calendrier de l’Avent. Pendant 24 jours, on ouvre les petites fenêtres d’un calendrier pour y manger les chocolats qu’on y trouve à l’intérieur. Objet phare de Noël, de nombreux calendriers de l’Avent se font avec des versions, à base de cosmétiques ou encore de bières par exemple. Ces calendriers qui envahissent nos supermarchés à chaque fin d’année sont devenus très représentatifs de la fête commerciale qu’est devenu Noël.

L’Avent, c’est quoi ?

S’il concerne la période avant Noël on écrit bien calendrier de l’Avent. L’Avent est une période instaurée par le Pape Grégoire Ier au VIe siècle qui débute le quatrième dimanche avant Noël et s’achève le jour de la naissance du Christ, dans la nuit du 24 décembre. Avent vient du terme Adventus qui signifie “avènement” en latin, et fait référence à l’arrivée du Christ.

Une tradition venue d’Allemagne

La tradition du calendrier de l’Avent vient d’Allemagne et date du XIXe siècle. Lors du mois de décembre, les parents de familles protestantes avaient pour habitude de faire patienter leurs enfants jusqu’à Noël en leur distribuant une image religieuse chaque jour, dans le but de préparer les croyants à l’avènement.

Ce n’est qu’au XXe siècle, en 1920, que le premier calendrier de l’Avent à fenêtres en carton est commercialisé après une idée de l’éditeur allemand Gerhard Lang qui en avait créé un en 1902.

Les images religieuses sont peu à peu remplacées par des petites figurines pour laisser place aux chocolats en 1958. Le succès fut tel que l’idée se répand par la suite à travers toute l’Europe puis dans le monde entier.

Une manière d’apprendre à patienter

Le calendrier de l’Avent est vu comme un moyen d’apprendre aux plus petits la notion du temps, mais également à apprendre à savoir patienter en n’ouvrant qu’une seule fenêtre par jour et en comptant les jours un à un jusqu’à la très attendue célébration de Noël.

Depuis, le calendrier a drôlement évolué et a été revisité de nombreuses manières. De base réservé aux enfants, il y en a désormais pour tous les goûts avec des versions telles que les fromages, les confiseries, les bières et autres alcools, les cafés et bien d’autres gâteries.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles