Organisation du plébiscite en Russie : le coronavirus vote Poutine !

*

Mais que fait donc la Russie ? En pleine pandémie mondiale, un seul et unique décès est à ce jour attribué au Covid-19. Le 24 mars, selon l’agence Tass, seulement 495 cas de coronavirus étaient recensés dans 14 régions de Russie, soit 57 de plus que ce lundi. "Le problème est que le volume des tests est très faible, et personne n'a une image claire" de la réalité dans le pays, a concédé Sergueï Sobianin, le maire de Moscou. La veille, il annonçait sa décision d'interdire aux Moscovites âgés de plus de 65 ans ou malades chroniques de sortir de chez eux – mais seulement pour une période d'un peu plus d'une quinzaine de jours, à partir du 26 mars et ce jusqu’au 14 avril.

Leurs employeurs sont priés de passer ces personnes en télétravail. Les confinés au chômage recevront de la municipalité une aide exceptionnelle de 4.000 roubles (46 euros). Tous les malades ou potentiellement infectés de la capitale sont rassemblés à l’hôpital numéro 40 de Kommunarka (la Communarde), dans la banlieue de Moscou. Un hébergement se déroulant dans des conditions, semble-t-il, épouvantables, rapporte le site New times. Selon de nombreux témoignages concordants, malades et sujets sains y sont abandonnés à eux-mêmes, les uns sur les autres, dans des conditions d'hygiène déplorables, sans être testés, nourris, ni même vus par un spécialiste. Plusieurs patients se seraient même enfuis.

Lire la suite