Orchestres Démos : la Philharmonie de Paris lance une campagne de mécénat participatif

·1 min de lecture

C'est un voyage immobile. La Symphonie no 9 "du Nouveau Monde" du compositeur Antonin Dvorák. Au-delà des murs et du confinement, les 12 enfants de Villeneuve-la-Garenne qui forment l'ensemble de cuivres de l'orchestre Démos des Hauts-­­­de-Seine ont repris leurs cours de musique cette semaine, mais à ­distance par ­WhatsApp. "Nous avions réussi à mettre en place ces petits ateliers en visio avec un musicien pour deux ou trois enfants à la fin du premier confinement", indique Jasmine Jean-Marie, coordinatrice du projet au niveau local. Les deux premiers mois, les musiciens, les travailleurs sociaux, les enfants et leurs familles étaient restés en contact par l'application de messagerie : sur le groupe, créé en début de confinement, ils s'échangeaient des liens, des vidéos, des lives autour de la musique, comme autant de sourires.

Lire aussi - Quand la musique classique va à la rencontre des enfants des quartiers populaires

Un nouveau projet : Orchestre ­Démos-Orchestre de Paris

Les intervenants postaient aussi des vidéos pour proposer un échauffement corporel ou musical ; montrer comment chanter les notes, les jouer sur l'instrument, insérer la partition en parallèle ; des liens vers des activités ludiques à pratiquer en famille, des répertoires à découvrir, des exercices d'écriture pour inventer une ­mélodie… Les parents, eux aussi, ont savouré cette parenthèse musicale. "Ç'a été une bouffée d'air frais au milieu de toutes ces tensions", commente Jasmine Jean-Marie, qui est ...


Lire la suite sur LeJDD