Orange double ses capacités de connexion avec les Etats-Unis pour faire face à la demande

1 / 2

Orange double ses capacités de connexion avec les Etats-Unis pour faire face à la demande

« Nous avons pris la décision de multiplier par deux la capacité des câbles transatlantiques très rapidement. C’est pratiquement déjà opérationnel », a annoncé au micro de RTL le patron d’Orange, Stéphane Richard, en fin de semaine dernière.

Il faisait ici référence aux câbles sous-marins qui relient les Etats-Unis à la France et qui sont particulièrement critiques.

80% du trafic Internet français en dépend puisque nous nous connectons tous massivement aux services américains des GAFAM. De plus, les internautes finissent tous par passer par les infrastructures historiques d’Orange, quel que soit leur opérateur. Orange est en effet le seul acteur français à être Tier 1, c’est-à-dire  qu’il est capable de joindre tous les réseaux par une interconnexion directe (peering) sans passer par un transitaire. Il dispose notamment de plus de 450 000 km de câbles sous-marins.

Il devient complexe d'intervenir en pleine crise du coronavirus

Mais doubler les capacités transatlantiques n’est pas chose facile en pleine crise du coronavirus.

« Cela nécessite d’intervenir directement sur les sites aux extrémités de la chaîne », nous explique Jean-Luc Vuillemin, directeur général d'Orange International Networks. « A partir du moment où vous avez une fibre optique déployée et que le niveau de transmission est activé, il vous reste à multiplier le nombre de liens IP entre la station du câble sous-marin et les routeurs dans les...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi