Orages dans le Sud-Est : "Il faut s’attendre à une multiplication de ce type d’événements", estime un prévisionniste

franceinfo
Les orages peuvent être anticipés plusieurs heures à l'avance, mais les agriculteurs ne sont pas égaux face à la grêle.

"Il faut s’attendre à une multiplication de ce type d’événements", estime dimanche 16 juin sur franceinfo Alix Roumagnac, président de Predict, une société spécialisée dans la prévention des risques naturels. Il réagit au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur neuf départements du sud-est de la France.

La faute au changement climatique ?

"Ce type d’événement existait avant les changements climatiques, ce sont des orages de printemps ou d’été. Il y a des différentiels de températures très importants entre le sol et l’altitude, ce qui crée ces convections très fortes et ces orages très violents. Par contre, ce sur quoi tous les experts de Météo France s’entendent, c’est que le changement climatique accompagne des évolutions un peu aux extrêmes, c’est-à-dire que l’on peut connaître des fortes périodes de sécheresse, de chaleur, et puis des événements très intenses", ajoute-t-il.

Des orages prévisibles quelques heures avant

De nombreux agriculteurs déplorent les dégâts importants sur les exploitations, notamment dans la Drôme, dans la Loire ou en Haute-Savoie. Mais toutes les exploitations ne peuvent pas être protégées de la même manière, estime Alix Roumagnac. "Il y a certains types d’activités sur lesquels on peut anticiper. Les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi