Orages: un bébé tué par la chute d'une branche lors des intempéries en Belgique

Un nourrisson de deux mois a été tué ce lundi 8 juillet dans un parc de Bruxelles lors d'un violent orage, vraisemblablement victime de la chute d'une branche d'arbre, ont indiqué ce mercredi les autorités locales.

"Le bébé était promené dans un landau par sa mère et une branche serait tombée sur le landau", a déclaré Boris Dilliès, le maire d'Uccle, la commune bruxelloise où le drame s'est produit aux environs de 16 heures.

Selon les premiers éléments recueillis par la chaîne RTL Belgique, le nourrisson aurait perdu du sang après l'impact, dans le parc de Wolvendael, et il serait décédé rapidement de ses blessures, avant que les secours n'aient pu intervenir.

Alerte "orange"

Un épisode orageux avec de fortes pluies et des rafales de vent dépassant par endroits les 100 km/h a traversé ce lundi le centre de la Belgique, touchant la capitale à partir de 16 heures, avant de remonter vers le nord.

L'Institut royal météorologique (IRM) avait émis une alerte "orange" aux orages - soit le 3e niveau de vigilance sur quatre possibles -, prévenant des risques de dégâts et invitant à la prudence dans la majorité des dix provinces de Belgique.

Le parc n'était pas fermé

Mais cette alerte valait sur le créneau horaire 17-20 heures. Et les parcs de la région bruxelloise n'avaient été interdits d'accès qu'à compter de 17 heures, une décision concertée entre les autorités régionales et chaque bourgmestre concerné, selon Boris Dilliès.

"Les alertes météo indiquaient qu'il n'y aurait rien avant 17 heures. On peut imaginer que si le parc avait été fermé une heure plus tôt, le drame ne serait pas arrivé", a déploré le bourgmestre d'Uccle.

Arbres arrachés, toitures envolées, rues transformées en ruisseaux: cet épisode orageux a fait de nombreux dégâts et entraîné des centaines d'interventions des secours dans le pays. À Bruxelles, la commune d'Uccle, en bordure des grandes zones boisées du sud de la capitale, compte parmi les secteurs qui ont été les plus touchés.

Article original publié sur BFMTV.com