Opposition à la carte bancaire : procédure et remboursement

Lorsque le titulaire d’une carte bancaire n’est plus en sa possession, qu’elle a été perdue ou volée par quelqu’un susceptible de l’utiliser de manière frauduleuse, il faut faire opposition en prévenant la banque qui l’a émise.

Cette opposition a pour effet de rendre la carte inerte, y compris pour des achats sur Internet (où la saisie du code n’est pas nécessaire).

Il est également préférable de porter plainte auprès des forces de l'ordre (police ou gendarmerie) si on estime que la carte a été dérobée.

Qu’il s’agisse d’une carte bancaire, de crédit ou de retrait, dès lors que l’on ne trouve plus sa carte, il est conseillé de faire opposition.

C’est évidemment ce qu’il faut faire en cas de cambriolage ou de perte de la carte bancaire à l'étranger.

Si le chèque reste le moyen de paiement le plus fraudé, les détournements par carte bancaire sont en hausse.

Il faut donc aussi faire opposition à sa carte bancaire lorsqu’on constate des débits anormaux sur son compte bancaire.

La plupart de ces fraudes concernent des paiements sur Internet. Dès lors que des opérations suspectes apparaissent, il faut faire opposition sans attendre, car le numéro de la carte a pu être happé durant une transaction mal sécurisée.

Si votre carte est bloquée dans un DAB, vous pouvez faire opposition pour éviter qu'elle ne soit retirée par une personne mal intentionnée.

La plupart des banques permettent de mettre en opposition sa carte bancaire en ligne à partir de l'espace client sur leur site.

Une fois la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite