Un opposant biélorusse en prison après avoir tenté de se trancher la gorge, selon un média local

·1 min de lecture
UN OPPOSANT BIÉLORUSSE EN PRISON APRÈS AVOIR TENTÉ DE SE TRANCHER LA GORGE, SELON UN MÉDIA LOCAL

(Reuters) - Un opposant biélorusse qui a tenté de se trancher la gorge mardi lors d'une audience au tribunal a probablement été reconduit en prison après avoir bénéficié de soins d'urgence à l'hôpital, a déclaré mercredi le principal média indépendant du pays TUT.BY, citant ses proches.

Stepan Latipov, qui est âgé de 41 ans, a été vu pour la dernière fois à Minsk mardi en train d'être transporté depuis une salle d'audience vers une ambulance.

Il avait été arrêté en septembre lors d'une manifestation contre la réélection un mois plus tôt du président Alexandre Loukachenko.

Selon des militants, des médias locaux et un témoin, il a essayé de se trancher la gorge au cours de son procès après s'être plaint de tortures et menaces envers sa famille.

Le gouvernement biélorusse, qui a déclaré que l'homme était dans un état "satisfaisant" après son hospitalisation, n'a pas confirmé où il se trouvait.

TUT.BY a indiqué que Stepan Latipov, désigné par le groupe de défense des droits de l'homme Viasna comme l'un des quelque 450 prisonniers politiques en Biélorussie, avait été conduit dans un centre de détention provisoire.

Il est accusé de fraude, d'avoir organisé des émeutes et d'avoir résisté à la police, qu'il aurait planifié d'empoisonner selon la télévision d'État. Il a nié tout acte répréhensible.

D'après des diplomates européens, l'Union européenne prépare actuellement des sanctions contre Belavia et une dizaine de responsables du secteur aérien à la suite de l'atterrissage forcé d'un avion de ligne le 23 mai dernier à Minsk dans le but d'arrêter l'opposant au pouvoir Roman Protassevitch.

(Matthias Williams, version française Juliette Portala, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles