Opinion. Séisme en Haïti : finissons-en avec les “gadgets de l’aide internationale” !

·2 min de lecture

Après le tremblement de terre du 14 août qui a fait plus de 2 000 morts dans le sud du pays, Frantz Duval, rédacteur en chef du plus grand quotidien d’Haïti, Le Nouvelliste, dénonce les effets pervers de la solidarité internationale. Laquelle s’est déjà traduite par des dizaines de millions de dollars dilapidés par les grandes ONG.

Après le séisme de 2010 [qui avait fait des dizaines de milliers de morts], pour des millions et des millions de dollars, des millions de bouteilles d’eau ont été achetées, transportées, stockées et distribuées dans les zones sinistrées en Haïti.

L’eau a été bue.

À lire aussi: Interview. “Non, Haïti n’est pas un pays maudit !”

Aucun responsable haïtien n’a osé dire aux généreux donateurs de l’époque que les Haïtiens avaient accès à l’eau avant le séisme et que rien des capacités de production ou de distribution du précieux liquide n’avait été réellement affecté par le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

“Tout le monde s’est tu”

Ce qu’il nous fallait, c’était de renforcer les capacités existantes, de monter de nouveaux systèmes d’adduction d’eau potable, de faire baisser le prix de l’eau, de fortifier le réseau d’assainissement et d’évacuation des eaux usées.

Tout le monde s’est tu et nous avons bu toutes les bouteilles d’eau importées à grands frais. Onze ans plus tard, les régions qui manquaient d’eau en 2010 en manquent toujours après la disparition de la solution éphémère.

À lire aussi: Séisme. “En Haïti, la vraie catastrophe n’est pas celle que vous croyez”

La bouteille d’eau fait partie des gadgets de l’aide. Elle est toujours utile, pas toujours indispensable.

L’invasion des bouteilles d’eau risque de se produire à nouveau dans le Grand Sud [la région touchée le 14 août]. Les généreux donateurs arrivent avec de l’eau et de la nourriture comme si la famine et la soif ravageaient les trois

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles