Ophélie Winter, SDF : comment la chanteuse s’est retrouvée si vite à la rue

Les images sont glaçantes. Le visage marqué par la précarité, Ophélie Winter s’étire à côté de sa Smart garée dans une rue de Paris. Ses vêtements froissés révèlent qu’elle y passe ses nuits, l’interprète de Dieu m’a donné la foi a perdu son lustre d’antan mais lutte quotidiennement pour s’arracher à la rue. C’est ce qu’a révélé Public dans son numéro du 20 septembre : “La star doit se résigner à rendre la clé du modeste hôtel dans lequel elle vient de passer trois jours. Retour à la case voiture après cette brève respiration.“

Ses biens se résumeraient à quelques sacs entassés dans sa citadine, des bijoux fantaisie et de larges lunettes de soleil. Si elle continue de se vernir les ongles - une coquetterie révélatrice de son envie d’en sortir – l’ancienne présentatrice du Hit parade ne peut compter sur des mains tendues qui ne se sont montrées que passagères. Un de ces proches témoigne : “Elle est parfois hébergée par des potes. D’autres encore la dépanne en lui donnant un peu d’argent. Mais elle n’a plus une thune.“

D’aucuns s’interrogent sur la façon dont s’est déroulée sa descente aux enfers. Comment la mannequin devenue bouddhiste est-elle passée du top 15 des charts au dénuement sordide ? La réponse semble se trouver dans un large faisceau d’incidents qui s’acharnent sur l’ex compagne d’MC Solaar. D’abord, ses succès musicaux, moins francs, se sont changés en échecs, au point qu’elle a dû annuler des concerts, fautes de spectacteurs.

On peut aussi compter (...)

Retrouvez cet article sur GALA

Cette vidéo peut également vous intéresser :