Ophélie Winter : la chanteuse est devenue une "vraie petite femme d'intérieur"

·1 min de lecture

Dans cet ouvrage, publié aux éditions Harper Collins, Ophélie Winter dit tout ou presque. Si elle a choisi le titre Résilience c'est que la chanteuse y évoque les nombreux traumatismes qu'elle a dû surmonter au fil du temps. De son enfance marquée par des attouchements sexuels incestueux, à son parcours sentimental parfois chaotique. Elle y évoque bien sûr sa relation belle et torturée avec MC Solaar. Mais aujourd'hui, tout cela est derrière elle et l'interprète de Dieu m'a donné la foi, apaisée, est même devenue une "vraie petite femme d'intérieur".

Ces relations chaotiques, elle n'en veut plus. Elle ne veut même plus de relations, d'ailleurs. "Maintenant je préfère ne même plus en avoir. J’ai un petit vivier d’ex. Ça me va très bien, révèle-t-elle au Parisien. Je ne veux plus qu’on me prenne le chou." La chanteuse, qui se décrit comme "un peu bargeotte, mais sympathique" confie être devenue "une vraie petite femme d’intérieur". Elle qui cuisinait déjà des plats pour Prince lorsqu'ils étaient ensemble, mais aussi pour Claude. Et cela finissait souvent mal. "Je lui cuisinais des plats que je jetais à la poubelle, car il ne rentrait jamais ou complètement (elle ne finit pas sa phrase)…", lâche la soeur de Mickaël Winter.

Aujourd'hui, l'ancienne compagne d'Alain Chabat souhaite vieillir près de la mer avec des poules et un potager. "Il faut que je travaille. À un moment, il va bien falloir regagner des sous. Et comme je ne sais pas voir petit, il va falloir gagner beaucoup de sous", (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Marie-Christine, la grande championne de « Tout le monde veut prendre sa place » fait son retour !
Le saviez-vous ? Evan Spiegel : le créateur de Snapchat est marié à l'ex d'Orlando Bloom
« C’est consternant » : François Hollande lâche ses coups contre le PS et agace
Meghan Markle et Harry : comment leur fils Archie vit l'arrivée de sa petite soeur
Meghan Markle enceinte : insomnies, nausées... Sa 2e grossesse "pas aussi facile" que la 1ere