Opéré des dents de sagesse, il en meurt deux semaines plus tard

·2 min de lecture
Illustration (Getty Images)
Illustration (Getty Images)

C’est une histoire digne d’un film d’horreur. Opéré des dents de sagesse, un patient est décédé deux semaines plus tard, après avoir abondamment saigné des gencives.

Liu Guofan est un jeune homme de 26 ans lorsqu’il se rend au centre dentaire de Changsha, dans la province chinoise de Hunan, le 25 mai dernier. Il doit se faire retirer les dents de sagesse : jusque là, rien d’anormal. Sauf que dès le 30 mai, le jeune homme doit retourner à l’hôpital. Il a la bouche “pleine de sang” écrit-il sur des forums en partageant des photos de draps tachés de sang. On lui met alors de nouveaux points de suture. Insuffisant : le 9 juin, Liu Guofan décède, cinq jours après avoir été admis en soins intensifs.

“N’oublie pas de payer mon prêt quand je serais mort !”

D’après les médecins, Liu Guofan est décédé d’une septicémie et d’une hernie cérébrale causées par une hémorragie. Sa soeur raconte à l’agence de presse Red Star News : “Il plaisantait avec ça. Il disait : « Je saigne tellement, je pense que je vais mourir. N’oublie pas de payer mon prêt quand je serais mort ! »”. Surtout, rapporte The Sun, la soeur se plaint de l’accueil réservé par l’hôpital à son frère mourant. “Nous pensons que l’hôpital a eu tort. Mon frère a expliqué à son dentiste ce qui lui arrivait, mais ce dernier ne l’a jamais pris au sérieux et ne lui a donné aucun traitement. Par conséquent, il n’a pas eu l’opportunité d’être soigné.”

Des examens complémentaires ont tendu à montrer que Liu Guofan pouvait avoir une leucémie myéloïde aiguë, ce qui expliquerait les causes de son infection. Mais en raison de l’incinération de son corps dès le lendemain de son décès, aucun nouveau test ne pourra jamais confirmer cette piste...