OpenAI veut changer la voix de ChatGPT, trop proche de celle de Scarlett Johansson

OpenAI, l'entreprise qui a lancé ChatGPT, a annoncé lundi travailler sur une modification de la voix numérique censée répondre aux internautes, alors que ces derniers ont exprimé l'impression d'avoir affaire à l'actrice Scarlett Johansson (Kirill KUDRYAVTSEV)
OpenAI, l'entreprise qui a lancé ChatGPT, a annoncé lundi travailler sur une modification de la voix numérique censée répondre aux internautes, alors que ces derniers ont exprimé l'impression d'avoir affaire à l'actrice Scarlett Johansson (Kirill KUDRYAVTSEV)

OpenAI, l'entreprise qui a lancé ChatGPT, a annoncé lundi travailler sur une modification de la voix numérique censée répondre aux internautes, alors que ces derniers ont exprimé l'impression d'avoir affaire à l'actrice Scarlett Johansson.

Dans un article posté sur son blog, l'entreprise a assuré que la voix de "Sky", qui interagit vocalement avec les internautes, avait été développée en se basant sur la voix de différentes actrices, pas spécifiquement celle de Mme Johansson.

"Nous pensons que les voix des IA ne devraient pas volontairement imiter celle de célébrités. La voix de Sky n'est aucunement une imitation de celle de Scarlett Johansson", a assuré OpenAI dans son article.

Afin d'y remédier, OpenAI envisage de suspendre provisoirement Sky, a ajouté l'entreprise sur son compte X (ex-Twitter): "nous avons entendu les interrogations sur la manière dont nous avons choisi les voix pour ChatGPT, en particulier pour Sky".

L'entreprise a détaillé la manière dont elle a travaillé, avec des acteurs professionnels de la voix, afin de créer plusieurs voix numériques, qu'elle a appelé Breeze, Cove, Ember, Juniper et, donc, Sky.

La ressemblance avec la voix de l'actrice américaine a fait d'autant plus réagir sur les réseaux sociaux que cette dernière était précisément celle donnant vie à l'intelligence artificielle (IA) du film "Her", dont les créateurs de ChatGPT n'ont pas caché s'inspirer.

Cette annonce intervient quelques jours après qu'OpenAI a annoncé dissoudre son équipe dont la mission était d'atténuer les éventuels dangers à long terme d'une IA trop intelligente.

L'annonce avait été marquée par le départ d'un des cofondateurs de l'entreprise, Ilya Sutskever, ainsi que du responsable de l'équipe, Jan Leike.

"OpenAI doit devenir une entreprise qui place la sécurité de l'IA générale avant toute autre considération", avait écrit M. Leike vendredi sur X.

Le directeur général d'OpenAI, Sam Altman, a répondu au message de Jan Leike, exprimant son regret de le voir partir, ajoutant qu'il "a raison, nous devons faire plus, c'est notre objectif" et promettant des annonces sur le sujet dans les prochains jours.

L'entreprise a présenté lundi la nouvelle version de son produit-phare, avec GPT-4o, aux performances améliorées et au comportement qui se veut plus proche des humains, la rendant par ailleurs gratuite pour tous les utilisateurs.

"A l'avenir, vous devez vous attendre à disposer d'encore plus d'options car nous comptons ajouter des voix à ChatGPT pour mieux répondre aux intérêts diverses et aux préférences des utilisateurs", a ajouté OpenAI sur son blog.

gc/els/jul/nth