Open d'Australie: si des spectateurs s'en prennent à Djokovic, ils seront expulsés (organisateur)

Les spectateurs de l'Open d'Australie sont prévenus: ils seront expulsés des tribunes s'ils s'en prennent à Novak Djokovic, refoulé d'Australie l'an dernier en raison de son statut de non vacciné contre le Covid-19.

Le Serbe, neuf fois vainqueur du tournoi, fait son retour la semaine prochaine à Melbourne, une ville qui a subi l'un des plus longs confinements au monde pendant la pandémie.

L'attitude de Djokovic, qui était arrivé non vacciné en Australie début 2022 et avait été expulsé après quelques jours à l'isolement, avait divisé l'opinion locale.

Un an plus tard, le Serbe a cette fois été autorisé à rentrer dans le pays pour y disputer le premier tournoi du Grand Chelem de 2023. Et le directeur de l'Open d'Australie, Craig Tiley, a mis en garde les spectateurs qui auraient l'intention de prendre à partie l'actuel numéro 5 mondial: "S'il perturbent le plaisir des autres spectateurs, boum, on les expulse", a-t-il dit au quotidien Herald Sun de mercredi.

"Ce que j'ai toujours aimé à Melbourne, c'est que le public apprécie vraiment le sport et la performance, plus que n'importe où en Australie à mon avis", a-t-il toutefois ajouté. "Et j'espère que les gens vont prendre cela en compte".

L'Open d'Australie débute lundi, mais Djokovic jouera à Melbourne dès vendredi, dans la Rod Laver Arena à guichets fermés, lors d'un match exhibition contre l'Australien Nick Kyrgios.

La semaine dernière, pour son retour sur un court australien, le joueur de 35 ans a été très chaleureusement accueilli par le public du tournoi d'Adelaïde, qu'il a remporté.

mp-cpb/gk