Open d'Australie: la journée des Français

Neuf Français, sur les 19 inscrits dans le tableau principal, sont entrés en lice lundi à l'Open d'Australie: Clara Burel a tranquillement passé le premier tour, Corentin Moutet a mis plus de quatre heures pour en faire autant, mais Arthur Rinderknech a été balayé.

Les N.1 tricolores Caroline Garcia (4e mondiale) et Richard Gasquet (42e) joueront leur premier tour mardi.

. Ça passe (3): Burel, Moutet et Lestienne

Clara Burel, 130e mondiale et issue des qualifications, a logiquement dominé l'Australienne Talia Gibson (344e et invitée) 6-3, 6-4.

"C'est un premier tour, contre une wild card, donc je sais que j'ai ma chance, mais du coup, il y a un peu plus de tension. En plus, il y avait pas mal de public contre moi. Mais j'ai su rester dans ma bulle et je suis restée solide", a commenté la Française.

A 21 ans et pour sa quatrième participation, la Française atteint pour la première fois le deuxième tour à Melbourne où elle affrontera mercredi Barbora Krejcikova (23e et lauréate de Roland-Garros 2021).

"Mon niveau de jeu a été plus faible (lundi) qu'en qualifications, alors j'espère retrouver ce niveau" pour affronter Krejcikova, a relevé Burel.

A deux reprises jusque-là, elle a atteint le troisième tour en Grand Chelem: en 2020 à Roland-Garros et à l'US Open l'an dernier.

Corentin Moutet (62e) a surmonté des douleurs à la nuque et au poignet pour livrer un match spectaculaire de 4h14 pour écarter le Chinois Wu Yibing (114e) 6-4, 5-7, 6-2, 4-6, 7-5.

"C'était super dur... J'ai eu plein de soucis physiques pendant le match", a reconnu le Français de 23 ans qui s'est fait mal au cou sur un faux mouvement au service et s'est blessé au poignet gauche sur un revers.

Si le cou n'a ensuite pas posé de problème, le poignet est source d'inquiétude: "Là, c'est encore chaud donc ça va à peu près, mais je suis pressé de voir demain (mardi) comment ce sera", a-t-il commenté.

Il affrontera mercredi l'Argentin Francisco Cerundolo (29e).

Pour son premier Majeur, Constant Lestienne (55e) s'est hissé au deuxième tour en écartant le Brésilien Thiago Monteiro (77e) 6-3, 7-6 (7/2), 6-3.

Il affrontera mercredi le Britannique Cameron Norrie (12e), tombeur logique d'un autre Tricolore, Luca Van Assche (143e).

. Ça casse (6): Rinderknech, Barrère, Halys, Van Assche, Janicijevic, Jeanjean

Arthur Rinderknech (59e) n'a pas tenu deux heures face au Japonais Yosuke Watanuki (138e et issu des qualifications): le N.5 tricolore a été balayé 6-3, 6-3, 6-2 en 1h43 et a déploré de ne pas avoir été en mesure de proposer du jeu.

"Je n'ai pas joué de match, je n'ai pas fait grand chose... il n'était pas compliqué de me battre aujourd'hui", a-t-il regretté en expliquant que "des choses en amont", qu'il ne veut pas "rendre publiques", avaient perturbé sa préparation.

"Ça peut être une raison, mais il n'y a pas d'excuse. C'est moi qui étais sur le terrain et qui n'ai pas été bon aujourd'hui", a-t-il simplement développé en affirmant être "à 100% mentalement et physiquement".

Défaite également pour Grégoire Barrère (83e) face à l'Argentin Tomas Etcheverry (79e) malgré le gain du premier set, 3-6, 6-3, 6-4, 6-4.

Quentin Halys (61e) et Luca van Assche (143e) n'ont rien pu faire respectivement contre Stefanos Tsitsipas (4e) et Cameron Norrie (12e), si ce n'est les pousser au tie break une fois chacun.

Halys l'a fait dans la troisième manche du match perdu 6-3, 6-4, 7-6 (8/6) et Van Assche dans la première avant de s'incliner 7-6 (7/3), 6-0, 6-3.

Chez les femmes, après avoir résisté dans le premier set Séléna Janicijevic (185e et issue des qualifications) s'est inclinée 7-5, 6-1 face à la Slovène Kaja Juvan (104e).

Défaite bien plus lourde pour Léolia Jeanjean (109e et repêchée de dernière minute) face à l'Argentine Nadia Podoroska (191e) 6-0, 6-3.

ig/juf/obo